Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Prunette
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...

Quoi qu'on trouve

En exclu tout sur la nouvelle série d'NRJ 12 : L'actu des stars, le guide des épisodes, les photos... Nan mais et puis quoi encore??? Ici c'est pas un blog d'ado boutonneux ! Vous trouverez ici la vie de ma petite personne : pensées, recettes, rendez-vous galants foireux... bref la vie comme elle est. 

 

Recherche

Vieilleries

18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 17:28

Un entretien d’embauche !

La seule différence c’est que l’on n’a pas à imprimer son CV

Il y a toujours un peu de stress avant, les gens ne sont jamais très à l’aise au départ.

Puis ils parlent d’eux, de ce qu’ils font, de ce qu’ils veulent…

Le poste te plait, tu essaies de te vendre. Sinon tu réponds poliment en attendant la fin de l’entretien sachant pertinemment que tu vas décliner l’offre si l’on t’en fait une.
Ton profil plait, alors le recruteur va tout faire pour te vendre le poste. Si non, il va attendre gentiment les 45 minutes règlementaires pour te dire qu’il a toutes les informations qu’il voulait et qu’il te rappellera (ou pas)

 

A croire que la vie est une grande entreprise...

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 20:30

 

Je tiens cette histoire d’une amie qui me l’a racontée autour d’un thé et de macarons il y a quelques jours, je ne résiste pas à l’envie de vous la conter à mon tour ! (Oui oui j’ai son accord, et les prénoms ont été modifiés)

 

Un après-midi Jen reçoit un appel de son ami Fabrice qu’elle n’a pas vu depuis des lustres : « salut suis sur Paris pour le taf cette semaine,  on se voit un soir ? »

Jen passait une semaine de dingue à son taf mais comme cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus, elle se dit qu’un verre en bas de chez elle ne devrait pas la tuer…

Il devait passer la chercher pour se rendre par la suite au pub. Quand il est arrivé, elle se dit qu’il avait vraiment changé ! Alors qu’elle avait gardé son 38 taille de guêpe, lui avait perdu son allure athlétique enfouie sous une bonne couche de gras (mais elle s’en fichait, de toute manière il ne lui avait jamais plu !) Elle était tellement fatiguée que sortir s’avérait être un exploit !

A force de traîner dans son studio et sans trop savoir commen,t son canapé est passé en mode lit…

Jen, dont j'admire l'esprit pratique, a bien compris que Fabrice ne partirait pas sans avoir eu ce qu'il voulait (ou alors au prix d'efforts surhumains qu'elle n'avait pas après la nuit blanche qu'elle avait passée la nuit d'avant), elle a donc décidé de prendre les choses en main !

Quelle ne fut pas sa surprise, alors qu’elle avait en face d’elle un grand gaillard effleurant les 2 mètres, de se retrouver, avec dans la main, moins d'une dizaine de centimètres, de petite circonférence et complétée par une érection molle !

Je pense qu’il faut le voir pour le croire !! (Perso je ne souhaite vraiment pas vérifier ses dires…)

 

Confidence pour confidence elle m’a même avouée de pas l’avoir senti et elle et ne pas s’être étouffée en lui faisant une gâterie. Ca on s’en serait douté ;)

Repost 0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 11:31

Mais si, souvenez-vous ! Je pensais m’en être débarrassée en mai de l’année dernière. Et bien non !

Hier matin, bookée comme c’est pas permis au taf je reçois le message suivante « Coucou toi, toujours en couple ? » Déjà ça commence mal car le mec qui demande ça c’est qu’il est mort de faim ! Après le traditionnel « Qui es tu ? » qui fait toujours plaisir, j’obtiens la réponse suivante « Igor de pont de Levallois » (tant pis pour l’anonymat). Tu as raison de préciser des gens avec un prénom de merde pareil y en a à tous les coins de rue… Ma réponse « Ah… Bonne journée, cordialement »

« C’est pas très sympa comme réponse » punaise mais estime toi heureux que je te réponde !!!

Décidément je ne comprendrai jamais les cons…

Repost 0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 11:03

Un peu plus, un peu moins pudiquement. J’ai toujours l’impression que les gestes d’affection le mettent mal à l’aise. Comme si ce que nous faisions était répréhensible. Ça te gène ? je lui demande alors que je prends sa main dans le RER. Non répond t il.  Alors pourquoi ne viens tu pas vers moi ? Je suis comme ça. Il faut peut-être parfois savoir s’adapter, savoir montrer son attachement à l’autre.

Simple réflexion suite à une bride de conversation volée dans les transports en commun.

Repost 0
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 23:39

Je suis actuellement en cours de break dans ma Provence natale. Outre le fait que je prépare activement notre voyage en Uruguay je réfléchis à certaines choses aussi, entre autre la vie de mes copines. J’ai appris que l’une d’elle allait se marier, qu’une autre était enceinte et que la troisième allait divorcer.

Après 12 ans en couple et 5 ans de mariage elle quitte son mari et part s’installer avec quelqu’un d’autre. Ce n’est pas la seule de mes copines à agir comme ça, une autre attend que son nouveau Jules prenne un appartement pour déménager ses affaires de son appartement actuel en laissant son mec actuel. Et une troisième m’a donnée l’impression de se marier avec le premier venu (j’espère pour elle que ce n’est qu’une impression).

Je ne critique pas ce mode de fonctionnement, c’est juste un concept qui m’est complètement étranger. Passer des bras de quelqu’un à d’autres bras. Même si ces personnes (car je pense qu’on doit pouvoir trouver le même cas chez les hommes) te disent « non mais j’ai pas peur de me retrouver seul(e) » comment cela se fait il que chaque fois qu’elles quittent leur moitié c’est toujours pour quelqu’un d’autre ? Je sais que depuis que je vie seule, j’ai appris beaucoup de choses sur moi-même (entre autre que j’avais la capacité de faire brûler / exploser mon appartement!) et je sais aussi que, quand on est en couple, on a une tendance inconsciente à s’accorder à l’autre. Une sorte de mimétisme pour plaire et paraître en harmonie avec la pièce jointe.

Est-ce que le fait de ne jamais se retrouver en tête à tête avec soi-même, ne serait il pas responsable de la perte d’une partie de notre identité ?

Comment font ces personnes pour sauter d’une relation à une autre, comme un signe de branche en branche, sans prendre le temps de souffler et de se recentrer sur elles-mêmes ?

Tout cela me plonge dans la perplexité, je ne comprends pas grand-chose à mes semblables.

Repost 0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 09:05

Il va m’en falloir, j’en ai marre, je suis fatiguée de cette situation. Ce soir je pars chercher mes affaires puisque de toute manière il ne se bouge pas les fesses. Faut dire qu’on parle de quelqu’un qui, s’étant pris un avertissement de travail injustifié, n’a pas réagi pour le contester dans les délais et ne se préoccupe pas non plus du fait que son code expire dans 4 mois (je crois que ça fait 1 an qu’il n’a pas mis les pieds à l’auto-école). Donc j’ai demandé à ma chère Micha de m’accompagner ce soir, histoire de ne pas flancher au dernier moment. Pour l’occasion j’ai enfilé ma jolie robe violette, celle qui démontre par A + B que j’ai perdu 6 kilos et que ça se voit, des leggins noirs et des talons suffisamment hauts pour le dépasser (c’est pas dur il ne fait que 5 cm de plus que moi, donc j’ai sorti mes talons de 8). Cela peut vous paraître puéril mais je crois que j’ai besoin de me sentir sûre de moi pour pouvoir affronter cette rencontre. Après cela je pleurerai un bon coup une dernière fois et je pourrai reprendre ma vie là où je l’avais laissée.

Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 08:55

Mario m'a quittée.

Raisons invoquées : je suis trop impulsive, il n'arrive pas à gérer. Et nous sommes trop différents !

Mais il sait très bien que ce ne sont pas les différences qui empêchent les gens d'être ensemble mais la connerie !

En résumé, je suis malheureuse sans lui. Je ne pensais pas l'aimer autant, j'ai la sensation que mon coeur a été passé au hâchoir à viande. Et Godzilla s'en est donné à coeur joie aussi. Donc tristesse et douleurs physiques sont mes compagnons depuis maintenant plus de 2 semaines.

Suis partie une semaine dans le Sud histoire de me requinquer un peu. De retour dans le froid parisien, j'avoue que le climat n'est pas propice à me remonter le moral.

Faut se dire que ça finira bien par passer...

Je profite de ce petit post pour remercier les amis qui me supportent dans cet état merdique, le soutien est venu parfois de là où je ne l'attendais pas du tout et ça fait chaud à mon coeur en charpie !

Repost 0
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 09:45

Elles ne furent pas reposantes et grasses ! Quand bien même le gras c’est le goût, au bout d’un moment on sature… Et surtout les fringues commencent à serrer !

Outre les habituelles balades à Porquerolles, Le Castellet, Bormes les mimosas, Marseille avec les amis, Mario est venu passer quelques jours avec moi (j’étais très contente) et (par conséquent) je l’ai présenté à mes chers parents. Aussi étrange que cela puisse paraître je n’étais absolument pas stressée ce jour là. Je n’avais aucune appréhension (lui par contre un peu), j’étais juste heureuse de le retrouver et d’être avec lui.

Et, tenez vous bien, ma mère m’a dit après : « je ne sais pas ce que tu vas en faire de celui là mais en tout cas il est très bien. » Hourra on y est enfin arrivés !!

Repost 0
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 14:28

Il y a quelques temps j’avais proposé à Mario de m’accompagner chez mes parents cet été pour quelques jours. Contre toute attente, il avait répondu oui ! J’en étais la première surprise, mais quand je me suis rendue compte qu’il allait falloir que j’informe mes chers parents de son existence j’ai légèrement commencé à paniquer. Je sais que ça peut paraître stupide à 30 ans d’avoir du mal à annoncer à sa famille (et je parle juste du père et de la mère, pas de la famille au grand complet) qu’on a un mec et qu’on va leur présenter. Mais vous ne connaissez pas ma famille, et si vous la connaissiez vous comprendriez à quel exercice difficile je m’expose ! (Lolox tu peux confirmer s’il te plait ?) Et puis je ne tenais pas spécialement à ce que ça fasse le tour de la famille (les parents d’accord, mais les grand-mères, les tantes/oncles et cousins je ne vois pas en quoi ça les regarde)

Toujours est-il que, chaque fois que j’avais ma mère au téléphone, cela me pesait et rien ne sortait. Cela me travaillait quand même beaucoup et dès que le sujet était abordé avec des amis, j’explosais (non pas contre eux mais contre moi incapable de sortir 10 mots sur le sujet à ma mère). Jolie Cath ma voisine, me voyant dans un état de stress intense dès que le sujet était abordé m’a fort bien coachée. Et hier, après avoir pris mon courage à 2 mains, j’ai appelé ma mère et…je suis tombée sur mon père ! J’ai quand même pu parler à ma mère et j’ai réussi à lui sortir : « faut que je te dise que depuis quelques mois je suis avec quelqu’un et que logiquement il viendra passer quelques jours en aout à la maison, et que je ne tiens pas à ce que toute la famille soit en courant . » Ben punaise si vous saviez comme ça m’a coûté de sortir ça ! Mais ça m’a aussi beaucoup soulagé, du coup pour fêter ça j’ai verni mes ongles de pieds en coquelicot (ça n’a rien à voir avec la problématique c’est juste qu’il fallait que je le fasse) et je me suis endormie comme un bébé (ou comme une crotte au vue du mal de cou que je me paye depuis) sur le canapé !

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 11:32

Et pour fêter ça j’ai investi dans une petite robe rouge et blanche et son boléro assorti que Mario a trouvé très à son goût lorsque je lui ai ouvert la porte samedi soir pour le dîner.

D’ailleurs, parlons-en de ce dîner : petite verrine de chèvre sur lit de figues, poulet rôti au thym de Provence avec  ses pommes de terre fondantes (alors ça, Mario il adore !) et ses petites courgettes et en dessert tarte aux poires et aux amandes…

Le lendemain, journée en amoureux (la 1ère depuis des lustres). Pancakes pour le petit dej de mon chéri, puis bullage pour laisser passer les heures trop chaudes. Petit tour au pub anglais pour le coup d’envoi du match Angleterre/Allemagne autour d’un verre et d’un cheesecake, shopping, farniente sur un paréo dans le parc à l’ombre des arbres et pour terminer quelques sushis devant un DVD. Oublier le temps d’un week-end, les problèmes de boulot, d’estomac, juste prendre le temps d’être ensemble et de profiter du beau temps…

Repost 0

Dernières Humeurs