Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Prunette
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...

Quoi qu'on trouve

En exclu tout sur la nouvelle série d'NRJ 12 : L'actu des stars, le guide des épisodes, les photos... Nan mais et puis quoi encore??? Ici c'est pas un blog d'ado boutonneux ! Vous trouverez ici la vie de ma petite personne : pensées, recettes, rendez-vous galants foireux... bref la vie comme elle est. 

 

Recherche

Vieilleries

26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 09:26

Après plus de 3 ans de blog, vous vous doutez bien qu’il ne s’agit pas de ma présentation. La XY Italian family est arrivée sur Paris cette nuit, et XY m’a officiellement invitée à dîner ce soir avec ses parents, sa tante et sa grand-mère. Depuis, les commentaires vont bon train : « Je ne savais pas que tu avais froid à l’annulaire » (pas spécialement à ce doigt là mais à tous les autres aussi), « tout cela cache quelque chose » et le génial « et t’as la bague ??? » Je vois que malgré toutes mes interventions certains y croient toujours 
Ce qui m'inquiète surtout c'est qu'ils ne parlent pas français et je ne parle italien que sous la torture, ça risque de pas être triste...

Repost 0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 15:59

Vous connaissez ? C’est le dernier chat à la mode. Plusieurs semaines que j’en entends parler et hier soir vers 23h j’ai décidé d’aller faire un saut sur ce site, histoire de satisfaire ma curiosité.

Comment ça se passe ? Et bien c’est très simple. Pas d’inscription, pas besoin de rentrer un pseudo, un email ou quoi que ce soit. Il suffit juste d’être équipé d’une webcam. Le principe est très simple, à la connexion on se retrouve en chat avec une personne aléatoire, un mexicain, une japonaise, le voisin d’en dessous… Dès que l’on veut changer d’interlocuteur on clique sur « Next ».

Aller c’est parti ! Me suis retrouvée tout d’abord avec un chilien, puis un avignonnais, des marseillais et finalement j’ai terminé avec un british so nice ! Entre temps j’ai  pu apercevoir une bonne dizaine de phallus de toutes les tailles et les couleurs (C’est le problème de ce site, on tombe vraiment sur n’importe qui ou n’importe quoi selon les cas) mais également un groupe de rock en répétition, un danseur avec un super chapeau et un petit robot qui me demandait de lui montrer mes seins (mais bien sûr R2D2)

Bref de quoi devenir rapidement addicted…

EDIT: J'ai balancé 3 com qui étaient publiés sur cet article aux ordures, pourquoi? Simplement parce que je n'aime pas cette personne, et que le ton condescendant (ou con descendant ça marche aussi) employé me gonflait et que les com ne méritaient pas mieux (d'ailleurs j'ai trashé le dernier sans même le lire). Je rappelle, juste comme ça, qu'ici c'est mon blog, que je ne règne pas en maître absolu mais que j'agis tout de même à ma guise.

Repost 0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 15:58

Voilà des mois que nous nous sommes rencontrés sur un coin de la toile. Des mails échangés, puis des SMS et des coups de fil sans jamais réussir à trouver un créneau pour discuter autour d’un verre.

Je sais que, quand je ne dors pas à 3h du matin, il y a de fortes chances que lui non plus. « Tu dors ? » ai-je envoyé dans la nuit de dimanche à lundi, et 30 secondes plus tard mon téléphone sonnait. Un des rares moments où nous sommes tous les deux disponibles. « On se voit quand ? » ai-je demandé hier au téléphone alors que je faisais la queue pour aller au théâtre. Demain ? Mais demain j’ai cours de danse, et bien tant pis on se verra après.

Au fil des heures le stress, mêlé à l’impatience, commence lentement mais surement à me nouer l’estomac. Je ne fais vraiment pas de projet, je ne cherche pas à lui plaire, juste à être moi-même. En fait ce qui me trouble le plus ce que nous ayons enfin réussi à trouver un moment pour nous rencontrer.

EDIT : C'était trop beau pour être vrai, il s'est décommandé en début de soirée. D'un côté ça tombe bien j'étais épuisée.

Repost 0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 09:56

Voix de crécelle qui me parle “tu soulignes un taux et tu en rentres un autre, alors moi je sais pas” C’est bien ça le problème: tu sais jamais rien et tu cherches pas à savoir ! Deux fois en deux jours que je m’en prends à cette valideuse. Sa propension à toujours remettre les problèmes sur le dos des autres sans chercher à comprendre m’exaspère, surtout que depuis hier je suis vraiment d’humeur chafouine et je n’ai aucune envie de faire le moindre effort avec elle et d’autres… Je viens à l’instant de lui démontrer qu’il s’agit d’un problème dans le système mais rien à faire, cette crétine reste persuadée que j’y suis pour quelque chose et plutôt que d’essayer de m’aider à trouver une solution (ce qui est quand même son job) elle s’en va…

En ce moment j’avoue que le moral est assez en dents de scie, très haut, très bas, très énervée, très je m’enfoutiste, mais toujours dans l’excès ! Aller de déceptions en déceptions (sentimentales ou professionnelles) commence à m’user. Et le « sois patiente, la roue tourne » ben punaise elle prend bien son temps cette conne ! Vivement que ça passe, c’est fatigant.

Repost 0
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 10:08

Hier soir, XY m’a invitée au théâtre, puis à dîner. J’en imagine déjà certaines derrière leur écran en train de se dire « elle nous a vraiment pris pour des biscuits au soja il y a quelques mois quand il est revenu ». Mais non pas d’affolement, j’ai bien dormi chez moi hier soir et mes fringues ne m’ont quitté qu’au moment de me mettre au lit !

Ce point éclairci, passons au plat de résistance : Les deux timides. C’est XY qui avait choisi la pièce et bien laissez-moi vous dire qu’il a très bon goût en matière de théâtre (sûrement plus qu’en musique). C’est drôle et surprenant ! La prestation des comédiens est excellente. J’ai même retrouvé la tapisserie des toilettes de ma grand-mère ainsi que sa boîte à glaçon ! Nous avons vraiment passé un très bon moment. 

Anatole aime Cécile, Cécile aime Jules (et ça se comprend, il est charmant !), Jules aime Cécile. Jules est timide et n’ose pas se déclarer, le père de Cécile est timide et n’ose pas dire non !

Amis parigots et banlieusards prenez le métro jusqu’à Parmentier, vous verrez c’est très sympa (pas la ligne 3, la pièce)

Repost 0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 13:42

Samedi, après avoir passé l’après midi dans la nouvelle garçonnière de Pata Negra (oui enfin s’il arrive à emballer une fille avec l’éclairage de son séjour et ses poignets de porte en forme de sex toy moi je bouffe Titus mon cactus de bureau !) j’ai été au ciné avec Mamzelle Y. Mon côté petite fille nous a mené voir La Princesse et le Grenouille, le dernier Disney.

C’est tout mignon. Par contre, ça ne donne pas l’espoir de rencontrer un prince charmant ou même d’ailleurs un crapaud charmant. En réfléchissant là-dessus, j’ai toujours été persuadée qu’embrasser un crapaud (ou une grenouille) donnait de l’urticaire (à cause du mucus) et que, par conséquent, les chances de trouver par la suite un homme à embrasser était grandement diminuées, voir même réduites à néant ! A croire que les princesses ont des super pouvoirs ou une résistance à l’urticaire hors du commun…

Repost 0
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 09:11

Maire-Jolie m’a gentiment fait passer un tag : 7 choses à emporter sur une île déserte.

J’ai adoré son post car on voit bien que c’est une femme avec l’instinct de survie (avec le système pour dessaler l’eau de mer) et le sens pratique (avec la caisse de bon vin, quoi que je doute que les conditions de conservation soient optimales sur une île déserte…). D’ailleurs il existe des plantes qui remplacent aisément le dentifrice…

Je pars du principe que sur mon île il y a de l’eau potable et quelques fruits et racines comestibles et de l’ombre avec des palmiers.

Pour ma part j’emmènerais une machette, outil qui sert à tout (sauf à tuer les zombies, dans ce cas là l’outil le plus pratique est le pied de biche, mais je m’égare) aussi bien à détacher les fruits des arbres, coupez la bouffe ou des branches pour faire un abri.

Mes lunettes, multi-usages : déjà parce que je suis très myope et ensuite parce qu’avec le soleil je pourrais faire du feu.

Un sac de couchage imperméable : simplement parce que les nuits sont fraîches et que l’on n’est jamais à l’abri de pluies torrentielles.

Un bouquin, seulement un ? Euh je dirais Les annales du Disque Monde de Pratchet. 25 volumes ça devrait me permettre de tenir un moment ;) Vraiment un seul ? Pff j’hésite entre  Un miracle en équilibre  de Lucia Etxebarria, Ensemble c’est tout d’Anna Gavalda, et La maison aux esprits d’Isabel Allende. Mais peut être qu’un livre sur les différentes plantes/racines/fruits comestibles dans la nature serait plus judicieux…

Du matériel de pêche, parce que les fruits et les racines c’est bien joli mais des protéines ça serait pas du luxe.

Une pince à épiler parce que, sait on jamais, il suffit que je reste avec mes poils aux pattes pour qu’un autre naufrager se pointe et qu’en plus il soit beau comme un dieu ! (ça c’est la loi de l’emmerdement maximum, ça marche à chaque fois avec moi). Cela me permettra aussi d’enlever les échardes que j’aurais dans les mains à cause de la construction de l’abri et d’un radeau.

Encore un ? Euh ya du Wi Fi sur mon île ? ;) Une trousse de premiers secours, avec des comprimés genre antidouleurs et anti-diarrhée (on sait jamais, une erreur sur la nature d’un fruit ou d’une plante est vite arrivée, surtout sur une île déserte), du désinfectant (la machette c’est dangereux), pansements and co, un aspi venin, du spray anti-moustiques, de la crème solaire et de la biafine, un carré de chocolat noir (ça c’est vitale) et des capotes (comme pour la pince à épiler)

 

Le compte y est !! Bon suis sympa je refile le bébé à Lolox et S. de L. mais en fait c’est juste pour les embêter ;)

Repost 0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 15:45

Il y a quelques semaines, j’ai passé un entretien pour un nouveau poste. C’était quelques jours après le décès de mon petit cochon. J’avais un teint de merde, j’étais dans le gaz. Raison de plus pour mettre le paquet. Petite tunique framboise, pantalon noire classique, hauts talons noirs et maquillée avec goût, assez pour masquer le manque de sommeil et la tristesse mais pas assez pour aller faire le trottoir. Je me suis défoncée, j’étais à l’aise et j’ai vraiment donné le meilleur dont j’étais capable car le poste m’intéressait et correspondait à mes attentes. Mon interlocuteur avait l’air conquis, il m’a même donné un accord oral pour le poste !

Mais voilà après m’avoir fait poireauter pendant plus de 4 semaines, le verdict vient de tomber. Je ne suis finalement pas retenue. Je suis déçue, je suis en colère : pourquoi me dire oui si c’est pour me dire non maintenant ? Je suis triste et un peu découragée, je ne trouve rien qui me corresponde vraiment. Suis-je condamnée à rester sur ce poste de merde sans intérêt ? Aller ce soir je m’accorde un peu de réconfort sous la forme de chocolat citron gingembre et dès lundi je m’y remets !

Repost 0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 11:52

Voici en quelques mots les 72h marathon que j’ai passées avec mes parents et ma sœur. Je pourrais vous raconter tout ce qu’on a fait dans le détail, comment on a tout explosé à Guitar Hero, le super brunch de dimanche, les heures passées à arpenter le musée du vin, l’efficacité dont on a fait preuve à Disneyland pour faire tout ce qu’on voulait en un temps record, la bonne surprise culinaire au Blue Lagoon, et cette superbe représentation du Roi Lion à Mogador hier soir… Mais en fait, non.

Ça m’a juste fait du bien de les voir. La situation actuelle étant peu brillante (avenir professionnel incertain, perte de mon petit cochon, teuf des microbes et infections dans mon petit organisme), passer 3 jours sans se soucier de rien fut pour moi une véritable parenthèse, un petit bonheur fort agréable.

Repost 0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 11:34

Hier moment de joie immense, une fois de plus j’ai pris des billets pour cette destination si chère à mon cœur qu’est Madrid. Me lasserai-je un jour de partir là bas ? En règle générale, j’évite de retourner aux endroits où je suis déjà allée. Mais Madrid exerce sur moi son pouvoir envoutant et attachant, tel une histoire d’amour qui vous fait quitter le sol. Donc une nouvelle fois, petit séjour avec Lolox (la mejor compañera de viaje posible) en avril pour lui faire découvrir la Ciudad de mi corazon au printemps et cette fois ci nous irons même jusqu’à Granada ! De chouettes moments en perspective ! Avant cela j’irai me geler les fesses à Berlin chez Petite Oë et entre temps je pense que mon banquier va me tuer. Mais qu’importe, ma survie est à ce prix là !

Repost 0

Dernières Humeurs