Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Prunette
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...

Quoi qu'on trouve

En exclu tout sur la nouvelle série d'NRJ 12 : L'actu des stars, le guide des épisodes, les photos... Nan mais et puis quoi encore??? Ici c'est pas un blog d'ado boutonneux ! Vous trouverez ici la vie de ma petite personne : pensées, recettes, rendez-vous galants foireux... bref la vie comme elle est. 

 

Recherche

Vieilleries

19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 21:13

Il est de notoriété publique que les hommes sont des lâches. Ils sont certes 9 fois sur 10 à l’origine d’une relation mais la tendance s’inverse lors de la rupture. Pourquoi cela ? pourquoi n’assument ils pas ? A la rigueur on s’en fiche le résultat est le même.

J’apprécie particulièrement quand cette catégorie du genre humain qui, est il nécessaire de le signaler, est nulle en communication non-verbale dit « mais tu n’as pas vu les signes » ???

Et bien non, nous partons du principe que les hommes ayant une langue pour demander une bière, dire qu’ils ont faim ou hurler après l’arbitre lors d’un match sont capables de dire clairement les choses en matière de sentiments. Quelle faculté leur fait défaut pour qu’ils ne puissent affronter les réactions d’une nana amoureuse ??

Quoi qu’il en soit aucun homme ne vaut la peine qu’on pleure pour lui, même si sur le coup on veut mourir, on a l’impression de porter toutes les peines du monde dans la poitrine… mais un matin on se lève le cœur un peu moins lourd que la veille et la vie continue.

Repost 0
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 11:45

Je ne sais pas quoi vous dire sinon que c'était énorme.

Arrivée vers 18h par un froid polaire juste après un petit malaise dans le métro, pintades derrière nous, bref vivement qu'on rentre !

Mon camarade de jeu se demande si je vais pouvoir supporter les gens dans la fosse (il est bien connu que les mini-pouces ont du mal avec les être humains...), il décide finallement qu'on se pose dans les gradins et que nous aviserons à la fin de la première partie. Et quelle première partie ! Razorlight, on attendait qu'une chose c'est que ça se termine et vite !!!!

La nana derrière nous a gonflé sa fille partie dans la fosse avec ses copines, pauvre gamine... Elle l'a appelée un moulon de fois "je te vois pas, mets toi à un endroit où je peux te voir", "vas t'acheter des bouchons pour les oreilles", "Machine (copine de la fille) dis à ma fille que je vais lui acheter des bouchons pour les oreilles que je la retrouve au fond de la salle" à claquer !

Vers 21h20 enfin les lumières s'éteignent pour la 2ème fois et je suis restée scotchée des premières notes de take a bow à la fin, perso j'ai trouvé ça époustouflant, je ne regrette pas un instant d'y être allée. Mon seul regret est que j'aurais aimé tenter d'aller dans la fosse surtout sur plug in baby, mais tant pis une prochaine fois...

Repost 0
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 11:13

Après l'écriture du dernier post, il s'est passé quelque chose d'étrange, je me suis rendue compte que la saveur des baisers évoqués me manquait. Une chose en entraînant une autre je me suis retrouvée à pleurer devant mon PC. J'aurai 27 ans très prochainement, et je me sens très seule, j'ai de nouveau cette sensation d'être dans une gare, il y a beaucoup de gens qui sont là, ils vont et viennent, ils ont des valises, prennent leur train ou viennent retrouver quelqu'un et moi je suis là sans rien faire, sans bouger je ne pars ni ne viens chercher quelqu'un. J'ai le coeur lourd et être hyper-émotive n'aide en rien. Je sais bien que c'est ridicule de me mettre dans un état pareil pour si peu mais c'est comme ça, la fatigue aidant je n'arrive pas à être rationnelle et calme. Je suis même parfois imbuvable pour essayer de maintenir les autres à distance. J'ai vraiment l'impression de suffoquer, d'avoir des réactions complètement excessives, j'ai énormément d'amour mais ne sais pas à qui le donner et c'est ça qui me rend malheureuse. Mes amis me disent "Je me fais pas de soucis pour toi tu vas t'en sortir blablabla" mais putain je préfèrerais que vous vous inquiétiez un peu quand même car vue comment c'est parti c'est pas prêt de s'arranger. Je n'aime pas être comme ça, ça ternit ma joie de vivre et ma bonne humeur, même si celles-ci sont revenues depuis par moment elles laissent de nouveau place à cet aspect de moi-même que je ne supporte pas: triste, renfrognée et même blessante. La vie par moment c'est moche.

[EDIT] Depuis l'écriture de ce post, l'état de mon moral s'est grandement amélioré, le manque de sommeil et de soleil influent énormément, je n'ai vraiment pas choisi la bonne région ! Je songe grandement à me faire muter par chez moi, en attendant je prends mon mal en patience avec des hauts et des bas. Ma vie est loin d'être merdique : j'ai un boulot sympa, un appart terrible, une famille et plein d'amis qui m'aiment et qui me le prouvent tous les jours.

Repost 0
12 décembre 2006 2 12 /12 /décembre /2006 18:57

Je reviens d’une expédition chez Michel Cluizel où j’ai une fois de plus craqué…

Résultat des courses : une boite de demi-rondelles d’oranges confites recouvertes de chocolat noir et 350gr de merveilles du style chocolat fourré ganache aux 4 épices, palet au gingembre, caramel à la fleur de sel nappé d’un sublime chocolat noir ou au lait, aiguillette au citron, nougat et chocolat noir… bref du bonheur en perspective pour éliminer après les fêtes ces quelques instants de plaisir accumulé sur mes douces et appétantes fesses…

Mais comme dirait popine « La bouffe y a que ça de vrai » et quand on aime, on compte pas !

Ces chocolats sont de pures merveilles, il y a quelques petits plaisirs sur cette terre auxquels je ne résiste pas. Les macarons Ladurée en font partie. Et là c’est tout un poème.

Tout d’abord, sortir le macaron de son écrin, admirer sa couleur, caresser du regard sa forme, son arrondi. Sentir cette exquise odeur qui pénètre les narines, c’est l’odeur que le paradis doit avoir. Toucher, caresser du bout des lèvres cette coque si parfaite telle la bouche d’un amant, quand l’envie devient trop forte croquer et savourer cette première bouchée comme un premier baiser. Fondre de plaisir et se laisser gagner par la gourmandise…

Repost 0
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 22:39

Bonjour à vous mes nombreux (hum hum) lecteurs:

J'ai un pote qui cherche à se placer alors voilà:

Satchmo dit :

ben si tu as des copines qui adorent les gens pile comme moi

Satchmo dit :

n'hesite pas lol

Satchmo dit :

bon tu peux vendre le truc a donf

Satchmo dit :

lol

Prunette dit :

mdr

Prunette dit :

je vais passer une annonce sur mon blog

Satchmo dit :

lol

Satchmo dit :

alors j'adore le jazz

Satchmo dit :

almodovar

Satchmo dit :

coté romantique ca

Satchmo dit :

les filles adorent lol

Satchmo dit :

et je fais du rugby

Satchmo dit :

coté grand costaud lol

Prunette dit :

ok j'ai pris note je peux dire que t'es un grand benet aussi ou ça va casser le mythe??

Satchmo dit :

lol

Satchmo dit :

ca va casser le mythe lol

Satchmo dit :

suis un grand benet ? vraiment ?

Prunette dit :

oh lala t'es pas funky banana

Enfin bref, vous voyez le genre... photo sur demande, aller les filles faites un effort il a réellement plein de qualités !!!!

[EDIT] Suite à la publication de ce post je viens de me faire traiter de saloperie et de vilaine, vraiment les gens n'ont aucune reconnaissance...

Repost 0
10 décembre 2006 7 10 /12 /décembre /2006 13:13

Bon ben voilà, à force de me ballader les seins ou les fesses à l'air afin de susciter l'intérêt des créatures de sexe masculin de cette planète, j'ai attrapé une angine de la mort qui tue sa race qui privera mes semblables de la vue de mon magnifique décolleté pendant au moins 10 jours (oué je préfère compter large). Ceci n'étant que partie remise vue que je compte revenir en force pour le concert de muse avec rien sous mon pull zippé dont la fermeture reste assez indisciplinée subissant les lois de l'apesanteur... (Post écrit à 4 mains avec l'aide de Super copine Cécile, tout ça juste pour vous dire que je suis malade mais bon cela ne nuit en rien à mon sex-appeal...)

Repost 0
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 20:02

Ce qu'il vous faut :

Une surface plus ou moins grande assez plane (pas exemple : un buffet, un bord de cheminée ou une étagère),

Des santons de préférence provençaux, le top du top étant évidement les Carbonel

Du papier crèche,

De la mousse que vous serez allé chercher dans les sous-bois varois un frais matin de novembre,

Des branches, de la terre et toute sorte de choses pouvant agrémenter joliment votre œuvre,

Des petites mains qui n'ont peur de rien et de préférence aussi agiles que des doigts de fée (si vous avez des grosses paluches, des moufles ou 2 mains gauches  laisser tomber cette activité n'est pas pour vous),

Du blé (ou des lentilles) planté le jour de la Ste Barbe.

Commencer par dégager le support, enlever la poussière accumulée durant l'année écoulée et placer le papier crèche. Pour ça 2 méthodes : prendre son rouleau et poser du papier tout neuf et tout lisse ou utiliser la technique du coupé/froissé (donnant un sol + irrégulier et rocailleux à votre crèche), le must étant d'utiliser le même papier pendant 10 ans (cf. ma mère)

Faire des montagnes pour donner un peu de relief (c'est la que ça se corse car ça ne donne jamais l'effet escompté...)

Parsemer généreusement de mousse, et poser les bâtiments.

Disposer les santons, pour celles et ceux qui ont besoin d'un petit cours de rattrapage, voici les principaux sujets provençaux :

La nativité (Jésus, Maris, Joseph, le bœuf et l'âne)

Melchior, Balthazar et Gaspard

Le tambourinaire qui se place près de l'étable

Lou ravi

Le berger et ses moutons

Le bartoumieu

Le rémouleur

La poissonnière

L'aveugle et son fils

 

Si comme moi vous avez des puces (2.5 cm) et que vous tentez de les faire tenir sur de la mousse : BON COURAGE ! Cette activité nécessite une bonne dose de patience car 9 fois sur 10, quand on en pose 1 il y en a 2 qui tombent (bref de quoi s'arracher les cheveux) !

 

Cette étape terminée il ne vous reste plus qu'à finaliser, avec des brindilles, de la terre, des petits cailloux, sans oublier l'étoile qui guident les rois mages.  N'oubliez pas de poser votre blé près de la crèche (pas dans la crèche sinon ça fait savane).

 

Bravo vous venez de réaliser votre 1ère crèche provençale !

Une petite chanson pour vous féliciter :

 

Dans une boite en carton
Sommeillent les petits santons
Le berger... le rémouleur
Et l'Enfant Jésus rédempteur
Le Ravi qui le suit
Est toujours ravi
Les moutons
En coton
Sont serrés au fond
Un soir alors
Parait l'étoile d'or
Et tous les petits santons
Quittent la boite de carton

{Refrain:}
Naïvement
Dévotement
Ils vont à Dieu
Porter leurs voeux
Et leur chant
Est touchant
Noël, joyeux Noël,
Noël joyeux de la Provence

Bon plus sérieusement, la crèche provençale est une instituions par chez moi, il existe des sites dédiés à sa fabrication, je vous livre ici la version simplifiée (38 m² oblige)  et j'espère que vous n'avez pas oublié de planter le blé et/ou les lentilles lundi !!!


Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 19:13

Cher Père Noël

Cette année j'ai été très sage (enfin, quand il le fallait) et j'ai amplement mérité quelques menus cadeaux dont tu trouveras la liste ci-dessous :

- un compte bancaire bien rempli et jamais à découvert

- des collègues de boulot pas chiants, tolérents et pas hypocrites (en gros dégage-moi la vieille)

- un appart rangé en permanence avec frigo plein et vaisselle faite sans avoir besoin de m'y coller

- et le plus important un homme assez grand, intelligent, cultivé, curieux qui me fasse rire, brun de préférence, avec des yeux clairs, un beau sourire et des jolies fesses (comment ça t'as pas ça en stock??)

Voilà tu vois je ne suis pas exigente je me contenterai juste de ça cette année.

Merci beaucoup et je n'oublierai pas de poser un verre de lait de soja et des cookies bio au pied de mon micro-sapin...

Petite Prune.

Repost 0
1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 21:28

Attention ça devient hot !!!

Tout le monde connait mon adoration pour les parisiens dans les transports en commun, d'abord ils puent (si si prenez le métro à 18h en semaine en plein mois de juillet vous allez voir ou du moins sentir...), ensuite ils n'ont aucun civisme (non non moi jeune cadre dynamique qui ai passé la journée le cul vissé sur mon fauteuil de bureau je reste assis et je garde la tête de mon journal pour ne pas voir la femme enceinte qui est debout) et en plus ce sont des porcs d'une grande lâcheté.

En effet, ces "grands timides" profitent des heures de pointe et des grèves dans le métro pour pelotter les fesses des jeunes femmes. Vous ne me croyez pas?? Rien que cette semaine par 2 fois j'ai senti une main étrangère sur mon joli postérieur. Je ne pense pas avoir des fesses si appétantes que les hommes ne puissent résister à la tentation de laisser se ballader leur main dessus surtout quand nous sommes esquichés comme des sardines sorties tout droit d'une conserverie près du port de Marseille. J'entends déjà certains me dire "mais attends quand il y a du monde tu mets tes mains où tu peux" je suis d'accord mais il y a une différence entre placer une main dans un espace libre et palper une paire de fesses comme si c'était un melon au marché de Cavaillon ! J'ai donc opté pour le jeu du "à qui est cette main??" jeu très simple qui consiste à attraper d'un geste précis et rapide ladite main et de la lever bien haut le plus vite possible et criant bien fort "à qui est cette main qui me pelotte les fesses??" cela provoque de grands éclats de rire de la part de mes compagnons de voyage et une violente réaction allant jusqu'au rouge cramoisi pour le propriétaire de la main. Très drôle, à essayer les filles. En plus, en général, ça calme...

Repost 0
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 10:50
Looser, personne pas fiable, je vais de déception en déception aussi bien en amitié qu’en amour, il est vrai que je donne peut être ma confiance un peu trop vite et que du coup forcément je suis déçue. Je suis de prime abord complètement fantasque et délurée, mais je me rends compte avec le temps que je suis beaucoup plus sensible que je ne veux l’admettre. C’est fatigant d’être si émotive et touchée par la moindre intention à mon égard que ce soit en bien ou en mal. Par moment je préfèrerais ne pas avoir de cœur, c’est triste mais de cette manière je serais imperméable aux réactions d’autrui et j’en souffrirais sans doute moins. Je me rends compte aussi que ce blog après 10 jours d’existence commence à devenir aussi bordélique que ma vie, ça me plait bien, c’est pas toujours joyeux mais c’est la vie comme elle est et je ne déroge pas à la loi universelle que tout le monde a des hauts et des bas. Certains diront que j’accorde beaucoup trop d’importance à des choses qui n’en valent pas la peine mais c’est tant pis je suis comme ça c’est à prendre ou à laisser…
Repost 0

Dernières Humeurs