Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Prunette
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...

Quoi qu'on trouve

En exclu tout sur la nouvelle série d'NRJ 12 : L'actu des stars, le guide des épisodes, les photos... Nan mais et puis quoi encore??? Ici c'est pas un blog d'ado boutonneux ! Vous trouverez ici la vie de ma petite personne : pensées, recettes, rendez-vous galants foireux... bref la vie comme elle est. 

 

Recherche

Vieilleries

12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 09:58

2013 sera l’année du changement (sauf si les mayas en décident autrement)

Qu’est ce qui va changer? Beaucoup de choses je l’espère. Mais n’allez tout de même pas vous imaginer que je vais me marier ou pondre des chiards (j’ai dit changer, pas m’enterrer)

J’envisage de quitte le « prestigieux établissement financier où je travaille depuis maintenant 9 ans, laisser mon loft parisien, attraper Torponcio sous le bras, et partir tenter l’aventure ailleurs.

Risqué ? J’assure quand même mes arrières (du moins j’essaie)

L’occasion se présente aujourd’hui, peut être ne se représentera t elle jamais. Je ne veux pas râter cette chance !

 

En attendant ma chère ville de Madrid m’attend à la fin du mois d’octobre…

Repost 0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 20:06

Je m'en rends compte depuis quelques temps, je pense être un danger potentiel pour mes semblables. Deux exemples à cela (et je pense que cela va effrayer quelques personnes mais tant pis). L'autre jour, alors qu'il pleuvait, j'ai emprunté au bureau un parapluie, un vrai, pas un truc qui se plie et se met dans le sac. Un pointu au bout. Jusque là, rien d'anormal jusqu'au moment où je suis montée dans le métro et là c'est le drame... Tout à coup, une envie soudaine m'a prise : planter le pointe du parapluie dans les côtes des autres usagers qui me collaient, ou n'avançaient pas assez vite dans les couloirs à mon goût. J'ai dû faire preuve d'un mental d'acier afin de ne pas mettre mes envies à exécutions !! Et ce n'est pas le pire !!!

Maintenant que j'ai des cheveux de princesse Disney (plus long que Mulan, mais moins que Rayponce, genre Belle en fait) j'essaie de me coiffer de manière différente que l'éternelle pince dans mes cheveux relevés.Chignon bouffant, natte sur le côté, bref de quoi faire des essais intéressants. Et lorsque j'attache ma chevelure avec un pic en bois je n'ai qu'une envie : le planter dans les yeux de certaines personnes que je côtoie chaque jour. J'imagine la scène de manière très précise : Je retire le pic et le plante dans l'oeil de la personne en un seul gest, et mes cheveux tombent sur mes épaules au même rythme que le sang coule de l'oeil de ma victime... Rah, il va peut être falloir consulter.

 

Mais que celui qui n'a jamais eu une idée aussi tordue me jette le premier macaron Ladurée !!

Repost 0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 13:00

Il est parfois compliqué de vivre dans notre société. Enfin pour moi. J'ai constament l'impression d'être submergée par un flot disproportionné d'émotions. C'est parfois très pénible et, à mon sens, impossible que tout le monde soit comme ça. Sinon les psychiatres comportementalistes fleuriraient à tous les coins de rues.

Je me rends bien compte que parfois j'ai des réactions excessives, et que la moindre dispute ou réflexion vire au conflit intérieur pendant dans heures.

Pas plus tard qu'hier matin, une caissière en grève à carrouf m'a traitée de petite connasse bourgeoise car non je ne soutenais pas leur mouvement parce que j'avais attendu 35 minutes pour payer mes articles (oui ma dose de gazpacho était à ce prix). Elle aurait amplement mérité que je lui pète toutes les dents avec un marteau (oui parfois je suis violente), je me suis contentée de lui répondre que j'avais hâte que son poste soit remplacée par une caisse solo et qu'elle se retrouve au chômage. Mais ce genre de réflexion me pourrit, et même si je sais que je ne devrais pas en faire cas je n'arrête pas d'y penser et d'y repenser... Cela m'affecte toujours. C'est fatiguant...Heureusement que mon nouveau vernis black shatter d'OPI est là pour me changer un peu les idées ☺

Depuis peu je me refais une belle collection de vernis: Rose Future, Nomad's dream, Happy anniversary et les shatter rouge et noir. OPI mon nouveau meilleur ami !

 

 

 

 

Repost 0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 21:00

En ce moment je bosse comme une dingue. Sous-effectif, problèmes en série... Bref je fais de longues journées. Du coup j'avoue manquer un peu de courage selon les soirs, ne serait-ce que pour étendre le linge !

J'ai profité de la venue de ma copine du Sud pour poser 1/2 journée de congé (vendredi). On a beaucoup bougé mais ça m'a quand même fait un bien fou !!

Au programme, expo, blabla, dîners, shopping, brunch...001-copie-1.JPG

 

031.JPG

 

Je me suis également faite aborder par 3 ado de 17 ans qui voulaient mon 06 (c'est dans ces moments là que je me rends compte que je vieillis). Ils sont mignons (ou complètement myopes), ils me donnaient 23 ans. J'ai d'ailleurs toujours trouvé incroyable la disproportion bras/pieds par rapport au reste du corps des ado mâles !

 

Je vous invite à consulter le blog de Malox et Citrate (là en lien à gauche) que je mets à jour beaucoup plus régulièrement !!

C'est pas tout ça mais j'ai une lessive qui m'attend...

Repost 0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 10:48

Oui, ce blog a tendance à devenir très sérieux ! Après les droits des salariés, nous aborderons aujourd’hui un problème scientifique d’ampleur mondiale : où passe le temps le matin ?

Je dis le matin car encore aujourd’hui je fus victime d’une de ces failles. A peine le temps d’enlever les croûtes autour des yeux et paf il est déjà 7h55, heure à laquelle je suis censée être dans le bus et pas dans mon peignoir de bain. Je n’ai pourtant rien fait de plus que d’habitude, ni mis 40 minutes pour avaler 3 biscottes et faire un thé ou choisir ma tenue. Honnêtement je ne comprends pas. Et apparemment je ne suis pas la seule ! Bon nombre de personnes de mon entourage sont également victimes de cette distorsion du temps !

Par contre, c’est étrange comme la vitesse du temps le matin est inversement proportionnelle à celle de la journée de boulot…

Repost 0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 12:27

J’ai pris donc rendez-vous avec un type d’un syndicat. Comment ai-je choisi qui j’allais contacter ? Quel syndicat serait le plus apte à m’aider ? Ce fut assez simple car je me suis tournée vers le seul nom que je connaissais.

Me voilà donc avec mon petit mail imprimé dans un bureau sentant le tabac et recouvert d’une couche dense de dossiers (c’est que nous sommes nombreux à être en désaccord avec notre hiérarchie), face à un monsieur tout disposé à partir en croisade pour moi. Pour ma part je ne cherche pas le conflit, je veux juste que l’on m’accorde ce à quoi j’ai droit.

Dans la mesure où j’ai un accord écrit et un refus oral et illégal, il n’y a aucune objection à ce que je choisisse une session pour ma formation. Il a également revu  l’intégralité de mon dossier, les incohérences ancienneté/salaire et évalutations/gratifications. Il a demandé un rendez-vous à ma responsable afin d’obtenir une révision de cela.

C’est très bien mais j’ai l’impression de perdre le contrôle de la situation.

D’autre part, j’ai essayé de choisir une session pour ma semaine de formation made in England dans l’outil des formations, mais comme la situation n’est pas très claire, elle n’apparaît plus nulle part et je dois refaire une demande d’accord afin de pouvoir choisir une date. Accord qui, ce coup-ci, me sera allègrement refusé. Monsieur syndicat me dit d’envoyer un mail à la hotline en disant que je ne comprends pas pourquoi ma formation totale rozbif n’apparaît pas dans l’outil.

Je ne vous cache pas que la situation commence à prendre une tournure déplaisante. Le fait de devoir jouer les idiotes ne me plait pas des masses…

Affaire à suivre…

Repost 0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 12:16

Pour une fois soyons un minimum sérieux sur ce blog (en plus de 4 ans d'existence ça sera bien l'une des premières fois).

J'ai demandé en janvier à utiliser une partie mon D.I.F. pour une semaine d'immersion chez les rozbifs afin d'améliorer mon niveau d'anglais, qui n'est certes pas mauvais mais pourrait sans aucun doute être bien meilleur.

Petit rappel pour les 2 du fond qui n'écoutent rien, le DIF c'est quoi? Le droit individuel à la formation. En tant que salariée j'ai droit tous les ans à 20h de formation, cumulables dans la limite de 6 ans. Au delà le compteur est gelé. Arrivant à la limite des 120h (comme beaucoup je pense) il était plus que temps d'entamer ce crédit. Je peux m'en servir pour évoluer au sein de l'entreprise mais aussi pour éventuellement pour me réorienter.

A la mi-février j'ai reçu un mail me confirmant l'acceptation de mon DIF (oh joie, bonheur etc...), tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes (ou presque) jusqu'à ce que ma N+2 me convoque pour me dire qu'en fait le mail reçu est dû à un bug informatique et que comme il n'y a pas de budget mon DIF est refusé.

Inutile de vous dire que j'ai dû passer par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel tellement j'étais écoeurée d'apprendre cela.

L'autre motif invoqué est la mise à disposition d'un outil de elearning par session de 10 minutes, j'ai de grands doutes quant à l'utilité de la chose. Dans la mesure où, selon les jours, je n'ai pas le temps de prendre une pause dej et je me retiens même d'aller aux toilettes (oui je sais c'est pas bon) où veulent-ils que je trouve 10 minutes pour ça? C'est la raison pour laquelle j'avais opté pour l'immersion qui me bloquait une semaine et me permettait à coup sûr de progresser.

Mais I want to be an international Pépette, alors je ne vais pas me laisser faire !!!

Après avoir versé 3 larmes de colère (non pas dans le bureau vous êtes dingues), j'ai envoyé un mail aux syndicats en leur expliquant la situation. Il faut savoir que le refus pour cause de budget est illégal, que l'entreprise doit avoir prévu et chiffré le DIF dans ses comptes. L'entreprise et le salarié peuvent être en désaccord sur le format mais pas pour un motif financier. Sachant que depuis que j'ai pris mes fonctions sur ce poste en juillet, j'avais déjà contacté les syndicats pour un autre motif mais également le CHSCT à cause de nuisances, je pense qu'honnêtement ils ont refusé cette immersion à la mauvaise personne.

Je suis remontée comme une pendule, je n'ai pas l'intention de baisser les bras. Le DIF j'y ai droit et je ferai tout pour obtenir gain de cause !

Sur ce, je vais me doucher...

Repost 0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 09:27

La semaine dernière j’avais croisé, dans le bus, la fille la plus classe de l’univers : une lycéenne d’une quinzaine d’années bien en chair (genre la chanteuse de Gossip), avec une espèce de combinaison moulante imprimée léopard, des Ugg pour bien alourdir la silhouette, un manteau court en fausse fourrure imprimée léopard (pas le même que la combi évidement) et maquillée comme un camion volé. J’avais trouvé que c’était la grande classe.

Ce matin je monte dans le bus et je vois un préservatif gonflé tel un ballon qui se balade entre les sièges, je m’installe et entends une voix rauque dire « moi je pourrais pas sortir avec un mec aussi petit, ou alors faut qu’il ait une très grosse bite », la très très grande classe. Et quand j’ai vu l’auteur de ces mots, deux transsexuels d’une vulgarité à toute épreuve, je commence à rigoler doucement. J’ai un peu moins rigolé quand ils/elles se sont approché(e)s de moi pour me demander la marque de mon gloss (Dior n°787), j’ai vraiment cru que j’allais me faire dépouiller. Mais non, une fois la référence obtenue, ils/elles m’ont remercié et sont reparti(e)s s’asseoir au fond du bus…

Punaise, je sens que je vais changer de gloss !

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 14:49

Depuis quelques jours j’ai le moral qui joue au yoyo. Ça va, ça va pas, tout va bien puis rien ne va comme je veux. C’est très agaçant. Sans doute en partie la faute au plombier qui se manifeste un peu trop en ce moment. Je suis bien incapable de dire quels sont mes sentiments à son égard. Je sais juste que quand je vois son nom ça m’énerve. De toute manière j’ai toujours trouvé qu’il avait un nom de merde, et en plus c’était le nom de 3 de mes ex. Définitivement blacklisté. Et puis, faut pas se voiler la face ni même se mentir : de lui et moi, je suis la plus brillante. Mes chevilles vont très bien, je ne vois pas pourquoi je devrais dire que je suis moche et bête sous couvert de fausse modestie, alors que ce matin encore je me trouvais très jolie dans la glace. Comme quoi le moral n’est pas si mauvais.

Mais alors d’où sort cette pierre que j’ai au creux de l’estomac ? Ce sentiment d’échec que je me traîne par intermittence, moi ça me fatigue… Et en plus j’ai la nausée…

Repost 0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 09:11

Après avoir pleuré et larvé pendant des semaines, avoir été malade, être partie de l’autre côté de l’océan, je suis heureuse de vous annoncer le retour à la normale (ou presque). Je recommence à faire 36 000 choses à la fois, à sortir ou recevoir du monde tous les soirs ou presque (et même le dimanche midi, c’est pour dire !), à fréquenter les endroits que j’adore (en ce moment : les pubs !), à cuisiner (d’ailleurs ce midi je vais investir dans un siphon pour faire des mousses et espumas, premier essai espuma Nutella ce week-end), à jouer à la wii avec mes amis (et à remercier le Grand Tout Cosmique de ne pas avoir de vis-à-vis) et à penser à mon prochain séjour à Madrid ! Je rentre même de nouveau dans mon magnifique manteau asymétrique rouge et orange avec une capuche pointu de lutin (le top pour aller bosser sur les marchés financiers), rien que pour les 9 kilos perdus je devrais appeler le plombier pour le remercier (mais non).

Tout cela n’est évidement pas sans conséquence, je ne sais plus où donner de la tête (Que suis-je, où vais-je, dans quel état j’ère…). Hier, par exemple, j’ai complètement oublié que je déjeunais avec une amie (qui m’a rappelée à l’ordre à 12h15) et ce matin j’ai dû descendre du bus et faire demi-tour car j’avais enfermé à double tour un ami qui dormait chez moi et qui n'était pas disposé à descendre les 7 étages de mon immeuble en rappel depuis le balcon ! Je vous propose donc un Prunethon, pour la recherche de mon cerveau, perdu je ne sais où. Si vous le retrouvez gardez-le au frais, je passerai le récupérer.

Repost 0

Dernières Humeurs