Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Prunette
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...

Quoi qu'on trouve

En exclu tout sur la nouvelle série d'NRJ 12 : L'actu des stars, le guide des épisodes, les photos... Nan mais et puis quoi encore??? Ici c'est pas un blog d'ado boutonneux ! Vous trouverez ici la vie de ma petite personne : pensées, recettes, rendez-vous galants foireux... bref la vie comme elle est. 

 

Recherche

Vieilleries

23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 23:16

Parlons chiffon pour changer un peu, j'avais écrit ce texte en août 2005 avant le mariage de ma copine Audrey, allez-y fichez-vous de moi c'est là pour ça. En plus vous savez quoi? ce week-end je suis de mariage et j'ai aussi une magnifique robe, beaucoup en ont entendu parler mais très peu l'ont vu, un peu comme l'arlésienne...

Samedi 9h57 heure française: me suis levée avec la sensation d'avoir pris du poids dans la nuit! Me suis souvenue du dîner la veille : un tibétain. Unité alimentaire : 4, Unité d'alcool: 0, unité de blabla avec copines 1000 000. Jusqu'à preuve du contraire blabla n'a jamais été néfaste pour tour de taille de bibi (qui je tiens à le signaler ne me pose en règle générale aucun soucis)

Me suis mirée dans la glace, rien d'anormal. Ai décidé de passer le test: la robe pour mariage de meilleure amie (robe achetée spécialement à la demande de MA pour l'église et les photos)

Ai mis le premier soutien-gorge qui venait, le plus moche, le plus vieux, bref le plus pourri. Ai passé la robe, fermé le zip dans le dos. Robe tombe parfaitement, suis divine dedans.

Ai voulu enlever la robe, zip a commencé à opposer une résistance farouche. Ai commencé à me contorsionner pour essayer d'enlever cette saloperie de robe. Après ¼ d'heure de lutte acharnée me suis avouée vaincue.

Solution envisageable :

Demander de l'aide à un voisin. Après examen mental, mecs charmants du 1er éliminés (idée géniale de mettre soutif le plus moche du placard) : ducon et hippopotame du 4ème éliminés ; Voisine d'à côté absente ; ne reste en course que la voisine du 2nd.

Me précipite hors de chez bibi et descend toquer chez voisine sélectionnée, manque de bol pas là ! Croise vieux marocain du 4ème, hésite à lui demander puis renonce (ne souhaite pas faire un scandale dans l'immeuble).

Remonte désespérée dans appart’. Recommence à me débattre avec foutue robe quand finalement zip renonce à pourrir journée de bibi et me libère.

Conclusion : ne pas réfléchir avant le café (ou le jus de fruits ou ce que vous voulez).

 

Dans la mesure où ceci n'ai destiné qu'aux destinataires sélectionnés, vous seriez assez aimables de ne pas transférer ce mail afin que j'évite de passer pour encore plus timbrée que je ne le suis.

Repost 0
22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 21:45

Mon dernier post ne vous a pas laissé indifférent, c'est bien ! Le seul pour lequel je bloque les commentaires et tout le monde me répond par mail. J'aime à penser que ce que j'écris vous fait réagir et que ça vous plaise, vous choque, vous amuse ou vous fasse rire. Certains pensent que je reste soft mais ce n'est pas non plus un règlement de comptes c'était juste mes pensées du moment. Je tiens aussi à préciser que ce sont justes des tranches de vie, prises à un moment précis et que ça ne reflette pas du tout ma relation avec ces messieurs, s'ils n'avaient eu pas de bons côtés je ne serais pas restée avec eux si longtemps...

Autre chose messieurs mes lecteurs adorés si vous souhaitez vous débarrasser de votre adorable chérie (enlevez adorable si c'est la pire des saloperies) voici 2 répliques absolument charmantes à placer en toute circonstance :

- Vivre avec toi si c'était à refaire je ne le referais pas

- J'espère que l'année à venir sera moins pire que les 2 qui viennent de s'écouler

Moi ça m'a donné direct envie de me barrer...

Repost 0
21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 22:01

Celles et ceux qui me connaissent (bien) savent que je ne suis pas rancunière, mais il y a des choses qui me restent en travers de la gorge comme le mensonge la méchanceté gratuite et la connerie de mes ex (d'ailleurs c'est pas pour rien que c'est des ex)

Je tiens à préciser que je suis loin d'être la copine parfaite que j'ai mes défauts et que je les assume parfaitement.

Numéro un : Avril 00, je reçois un coup de fil de mon ex que je quitté 6 mois avant, tenez-vous bien ça vaut son pesant de cacahuètes

Monsieur m'appelle parce lui et sa nouvelle copine étaient en plein acte quand le préservatif a craqué, et cet idiot me demande si je n'avais pas de MST. Ah mais mon grand on a passé plus de 3 ans ensemble avec après test aucune autre contraception que ma pillule il eut fallu que tu t'en souciasses avant mon couillon !!

Numéro deux : Juin 02, monsieur mon ex que j'ai quitté 6 mois plus tôt, continue de me pourrir régulièrement la vie, un jour il m'a gonflé et pour lui clouer le bec je lui ai balancé : je suis bien contente de t'avoir trompé, et pas qu'une fois en plus (et même une fois ça a duré 4 mois c'est pour dire...) sur le coup ça a fait son ptit effet, mais rapidement il a recommencé, je lui devais des thunes, je lui avais fait plusieurs chèques et chaque mois je lui disait tu peux en encaisser un ou deux, sauf qu'en juin je me suis retrouvée ricrac et je lui ai dit ce mois-ci s'il te plait n'encaisse rien et voilà pas que ce con a encaissé tous les chèques d'un coup, compte bloqué départ aux contentieux et tout le tralala 2 jours avant mon départ pour rejoindre mon ex à Paris, merci ducon !

Numéro trois : février 06, je m'apprête à signer le bail de ma merveille d'appartement où je vis actuellement

- Voilà je vais prendre l'appart, mais avant dis moi si tu comptes me quitter, tu n'as qu'un mot à dire et je sors de ta vie, je démissione et je rentre chez moi dans le sud

- Mais non je t'aime je ferai pas ça

- Me fais pas le coup le dernier meuble monté de me dire bon ben salut tu dégages de ma vie

- Mais nan je suis pas un pourri

Dernier meuble monté le 11 mars, est parti le 14, pas mal hein??

Encore plus fort??

- Si tu me quittes pour quelqu'un dis le moi au moins c'est clair

- Mais non ya personne qu'est ce que tu vas t'imaginer?

Je ne vous dis pas ce que j'ai trouvé une fois par hasard en allant chercher mes affaires c'était crade, la nana était une vraie porcasse (non non il ne s'agissait pas d'une capote usagée ça vraiment c'est gentillet à côté de ce que j'ai vu)

Sa réponse : Je t'ai rien dit pour te protéger (ah la blague !)

Donc je considère ce type de personne comme lâche au plus haut point surtout que j'ai appris de sources sûres il y a quelques temps que ça faitsait un temps certain qu'il prévoyait de me virer mais apparement le courage lui manquait...

Je précise qu'il m'a rendue service en me quittant je suis bien plus heureuse maintenant.

Bon voilà c'est trop pas gentil mais des fois ça fait du bien d'être méchante !!!

Repost 0
18 novembre 2006 6 18 /11 /novembre /2006 11:47

Février 06

Il est de ces mets qu'enfant, je savourais les genoux écorchées et la figure couverte de mercurochrome par de froids après-midis d'hiver assise à la table de la cuisine de ma grand-mère.

Je garde en mémoire le goût si particulier de cette confiture d'abricot qu'elle faisait l'été avec les fruits de son jardin mûris au soleil de la Provence. Elle garnissait un morceau de pain grillé d'un chouilla de beurre puis d'un peu de ladite confiture, à la suite de quoi mon frère et moi nous battions pour lécher la cuillère avant de la jeter dans l'évier.

Mon père, grand râleur devant l'éternel, trouvait toujours à redire, trop sucré, trop acide, trop cuite, trop peu sur la tartine... Mon frère et moi nous régalions tandis que ma soeur arrivait à s'en mettre jusque dans les cheveux !

Mon premier hiver sur Paris fut assez difficile niveau moral, c'était la première fois que je m'achetais un manteau, je n'avais jamais vu de neige en ville et je n'avais toujours pas trouvé un emploi convenable (non pas que le boulot de chargée de comptes soit convenable mais disons qu'il est plus stable et mieux rémunéré qu'un CDD de vendeuse) Je découvris au hasard de site web les recettes suivantes qui sont de bon remonte-moral quand la pluie tombe et que la journée écoulée fut pourrie

Confiture de lait spécial fainéants et beurre de citron (à mettre sur de la brioche ou craquotte ou à la cuillère mais faut s'accrocher)

Ce qu'il vous faut

2 Casseroles (une grande et une moins grande)

Une boite de lait concentré sucré

4 oeufs

1/2 tasse de jus de citron

2 cuillères à soupe de zestes de citron

3/4 tasse de sucre

125 gr de beurre en pommade

un fouet

une tenue en cuir (nan je rigole, un tablier fera l'affaire)

Mettre la boîte de lait dans la grande casserole, recouvrir d'eau, mettre sur le feu et attendre l'ébullition.

Pendant ce temps zester et presser les citrons. Dans la casserole battre les oeufs le sucre et mettre à feu doux. Ajouter le jus de citron et les zestes et touiller.

A ce moment là l'eau de la 1ère casserole doit commencer à frémir,voir bouillir. Laisser cuire le temps de 3 épisodes de FRIENDS en rajoutant de l'eau (chaude de préférence) entre chaque épisode.

Ajouter le beurre en pommade à la préparation au citron et bien mélanger pour l'intégrer complètement et laisser cuire le temps d'un épisode de That 70's show et battant de temps en temps. Quand le mélange prend un aspect onctueux battre en continu sans porter à ébullition (surtout pas malheureuse ! Pour avoir tester je peux dire que le mélange sur l'intérieur du bras fait atrocement mal)

Mettre dans des pots en verre style Confiture Bonne Maman et laisser refroidir avant de mettre en frigo en compagnie du pot de confiture de lait.

Dégustation :

Sur des crêpes, de la brioche ou à la cuillère...

Précisions : un épisode de FRIENDS dure 22 minutes générique compris, un épisode de That 70's show 20 minutes.

Repost 0
18 novembre 2006 6 18 /11 /novembre /2006 11:39

Début octobre 06

Que vous dire que vous ne savez déjà?

Les grandes révélations de la dernière quinzaine ne sont plus d'actualité, votre pépette adorée devient une fille, porte des jupes courtes, des bottes et fait des jolis sourires aux gars qui passent, bientôt elle ne sortira plus sans son gloss (ah non ça c'est déjà fait) passera des heures dans sa salle de bain et assortira son sac à ses chaussures à talons...(heureusement on en est pas encore là !)

Pour l'heure elle a reçu ses copines pour une soirée crêpes (oui le maxi pot de nutella s'est pris un maxi claque mais je ne dénoncerai personne sauf si on me paye...) secrets de préparation pour la pro de la réception : (et d'ailleurs celles et ceux qui se sont décommandés sont bannis à jamais de ma table sauf s'ils se font pardonner)

1ère étape : être un(e) fidel(e) lecteur(trice) de mes chroniques et resortir celle intitulée "un peu de douceur avant le week-end" (alors combien l'ont conservée??) réaliser les 2 recettes au moins la veille de la soirée.

2ème étape (c'est là que les shoupettes entrent en scène car sans elles pas de soirée) : se parer de ce magnifique et élégant tablier vert astrazeneca qui traine dans votre cuisine et vous sert juste à vous essuyer les mains de temps à autre, prendre un saladier et tamiser 250 gr farine (j'ai triché j'ai pris de la farine fluide), d'un tour de poignet ajouter une pincée de sel (tout est dans le geste, le poignet doit être souple comme au flamenco), sortir votre fouet (ma tenue de cuir était au pressing) et ajouter 1/2 litre de lait à la farine en battant de manière rapide et précise (une fois de plus tout est dans le poignet), casser 4 oeufs si c'est des gros, 6 si c'est des petits (moi c'était des moyens j'en ai mis 5) et battre avec la même vigueur, couper 100 gr de beurre en petits morceaux répondre au téléphone à votre copine qui fait une fois de plus sa blonde (c'est quoi ton code d'entrée déjà???) mettre le beurre à fondre au micro-ondes, ouvrir à la copine, blaguer et se rendre compte que le beurre est toujours dans le micro-ondes... Constater l'étendu des dégâts (ça va le plateau du micro-ondes se sort facilement) ajouter le beurre à la préparation, bien mélanger en évitant d'en mettre partout (trop pas évident quand on fait 3 choses à la fois) et laisser reposer.

Se poser sur le canapé ou les gros coussins du salon et discuter de la meilleure série du monde et d'un des meilleurs bouquins de l'univers tout entier en attendant la 3ème shoupinette qui se fait attendre.

Au bout d'un certain temps commencer à râler sur le retard de pépette n°3 (toujours en retard celle-la !!!) répondre au téléphone et envoyer votre blonde préférée avec votre parapluie chercher la pépette coincée à la station de métro sous une pluie battante.

Commencer à faire les crêpes (bon ça va ça personne veut un cours??) sortir un ou 2 paquets de gateau apéro car elles risquent d'avoir faim en attendant, ouvrir la porte aux pépettes toutes trempées comme si elles étaient tombées dans la mer.

Blablater sur nos vies sentimentales respectives en finissant de faire les crêpes, et passer à table.

Sur la table nous avons :

un maxi pot de Nutella (bon ça c'est fait)

de la crème de citron

de la confiture de lait

de la confiture d'abricot (merci Carole elle est super bonne)

de la crème de marron

du sucre

du sucre au gingembre

du sirop d'érable

du cidre

et je crois que c'est tout

passer la soirée à se gaver telles des oies à l'approche de l'hiver, à discuter et à se marrer (mention spéciale pour pépette n°3 enroulée dans mon plaid de canapé)

la prochaine fois je projette de me la jouer grand chef et de prendre un poussin sous mon aile pendant la préparation, un/une volontaire??

Sinon concernant mes introspections culturelles, la suite des aventures de thursday next sort jeudi prochain (hahaha c'est vrai en plus) et avec un peu de chance je serai au concert de Muse le plus beau jour de l'année !!!

 

Bon aller j'arrête ici mes bêtises pour aujourd'hui, bientôt les aventures de pépette au pays des gens riches...

 

 

 

Réponse aux critiques

 

Bonjour,

En réponse à certains mails de ces messieurs qui râlent parce qu'ils n'étaient pas invités vendredi soir je répondrai ceci :

Oui je fais des soirées entre nénettes chez moi où les hommes sont bannis, oui ce sont des soirées soutien-gorge (et non il ne suffit pas de les porter, il faut les remplir un minimum) et même si j'imagine fort bien certains d'entre vous avec un modèle de chez Aubade ou Chantal Thomas votre présence physique n'est pas nécessaire et vous devez quand même avoir les oreilles qui sifflent ces soirs là !

Messieurs vous faites des soirées entre hommes, à boire à parler foot et bagnole, pourquoi monter sur vos grands chevaux en me disant t'es déguelasse tu ne m'a pas invité !! (je connais la réponse: parce que je cuisine comme une déesse)

Si vous étiez là nous ne pourrions discourir sur vos cas, parler de vos yeux de vos sourires de vos fesses de vos qualités mais surtout de vos défauts (parce dieu seul sait si vous en êtes bourrés!!!)

Alors arrêtez de râler, prenez votre mal en patience, soyez aimables gentils prévenants auprès de nous toutes (ben oué suffit pas de marquer des points auprès de moi ya les filles aussi) et peut être qu'un jour nous voterons votre présence à une de nos soirées

Repost 0
17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 19:12

J'y pensais depuis quelques temps déjà, ça cogitait dans mon petit cerveau de brune (comme quoi je ne pense pas qu'aux gentils garçons et aux prochains tests culinaires que je vais réaliser sur mes popines).

Alors nous y voilà, le tant attendu blog de la Prunette ! Bienvenue et merci à toutes et à tous qui êtes venus si nombreux à cette inauguration !!

Sur ce blog vous trouverez essentiellement mes états d'âmes, mes tests culinaires, mes comptes rendus de ma vie sentimentale (et ça c'est pas triste !!) je vais essayer de mettre en ligne les textes déjà écrits et je tiens à remercier popine Katell d'avoir conservé la trace de ma prose (merci popine tu auras une boîte de macarons quand on se verra)

Sinon pour ceux qui sont arrivés ici par hasard, je vous fais un rapide résumé de la situation : Pépette 27 ans dans un mois, tire au flanc dans un établissement financier, prend ses amis pour des cobayes culinaires, cultive un intêrét particulier pour les loosers depuis un certain temps, aime raconter ses tranches de vie à ses amis et en rire, insomniaque, légèrement cinglée, aime danser et bouger...

 

Repost 0

Dernières Humeurs