Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Prunette
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...
  • Trentenaire, célibataire à temps partiel et chiante à temps plein ! Dynamique, sensible, je vois le monde avec humour à travers mes yeux de myope, et c'est pas triste...

Quoi qu'on trouve

En exclu tout sur la nouvelle série d'NRJ 12 : L'actu des stars, le guide des épisodes, les photos... Nan mais et puis quoi encore??? Ici c'est pas un blog d'ado boutonneux ! Vous trouverez ici la vie de ma petite personne : pensées, recettes, rendez-vous galants foireux... bref la vie comme elle est. 

 

Recherche

Vieilleries

10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 11:13
Quelques nouvelles de nos 2 derniers jours de voyage
Apres avoir passé la soiree chez Mariangel et Gonzalo, ils nous ont proposées, le lendemain, de nous faire visiter le coin de Minas qui a première vue semblait franchement perdu au milieu de nulle part!
 
Nous avons donc profité de la matinée pour ne rien faire (fait exceptionnel, enfin si, j'ai dû refaire encore une fois mon sac) en attendant le retour de Mariangel vers 11h30. Nous avons été voir la plus grande statue équestre d'Amérique Latine sur une colline avec une vue sur la ville, Puis nous sommes allés au barage de Minas, là où se traite toute l'eau potable d'Uruguay et pour terminer nous avons fait un tour au parque de vacaciones, un grand complexe touristique pouvant presque vivre en autonomie car on y trouve pas mal de choses ; depuis les arbres fruitiers, à la production de viande bovine et de lait (donc de dulce de leche et de fromage)... Nous avons terminé par une petite glace puis direction Montevideo pour rendre la voiture. Bon, elle était tellement crade qu'on a eu honte de la rendre dans cet etat; on a donc fait un détour par la station service, histoire d'enlever la poussière de la piste et surtout afin que l'agence de location ne se rende pas trop compte que nous avions pris la petite chevrolet pour un 4x4 !
 
Jorge est venu nous chercher, nous sommes passés par chez lui pour poser nos affaires, manger un morceau puis nous sommes allés à une feria ( sorte de marche artisanal en plein air) afin qu'il finisse ses cadeaux de
Noël, puis meeting couchsurfing dans un bar de la vieille ville. Excellente soirée à parler avec des locaux et d'autres voyageurs.
 
Aujourd'hui il a fait très chaud très tot, nous avons fait un dernier tour au marché artisanal de Cagancha où il me fut très difficile d'obtenir certains de mes achats qui ont mysterieusement disparu...
 
Petite balade dans la ville avant de manger un chivito (le burger local) et une glace en regardant passer les gens en short et T-shirt avec des bonnets de Noël qui se rendaient au mercado del puerto où la tradition veut que les gens s'arrosent de cidre (très très très bas de gamme). Nous n'y avons pas été car nous avions nos sacs à main avec argent, appareil photo, et tout le tralala et il y a beaucoup de vols là bas (comme il y a beaucoup de monde) et la douche au cidre nous tentait moyennement...
 
Petit tour sur la rambla, puis retour chez Jorge pour se reposer, faire les sacs et rencontrer ses cousins qui ne seront pas là ce soir. Là nous finissons de nous préparer pour l'anniversaire de Jorge que nous allons fêter chez son cousin et Noel.
 
Demain nous avons notre avion pour Santiago à 13h50 (16h50 en France) puis notre vol pour Paris est a 17h30 (21h30 en France), priez pour que nous n'ayons pas trop de retard...
Repost 0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 21:07

Quelques nouvelles du front uruguayen
Après avoir pris l'avion, le bus, le métro, le taxi, le métro en bois, nos pieds et la voiture, nous avons essayé d'autres moyens de transport tel que le camion 4x4 et le radeau
Lundi, après une nuit un peu fraîche à Punta del este nous sommes parties vers l'est, voir les lagunes et le coin de José Ignacio. Dans ce pays ils ont un énorme problème avec les panneaux indicateurs. Résultat : nous n'avons jamais trouvé le chemin menant à la lagune José Ignacio. Nous avons toutefois trouvé le chemin menant au coin de José Ignacio et les "rues" (si on peut appeler ça comme ça) et le phare sont super jolis, calmes et sans trop de touristes.

Après avoir tourné un moment nous avons mangé un morceau avant de reprendre la route direction la lagune Garzón. Ce coup-ci nous avons bien trouvé la lagune à un endroit où il n'y avait plus de route et un pont en construction depuis 70 ans !! Nous avons donc mis la voiture sur un radeau pour traverser et rejoindre la route de l'autre côté. La 3ème lagune était indiquée (hourra !!!) mais on s'est retrouvées sur une piste défoncée au milieu d'un champs et d'un troupeau de vaches, et nous avons dû finalement rebrousser chemin pour contourner la lagune...


Uruguay---Buenos-Aires-2010-414.jpg Il faut aussi que je vous parle des routes, il y a très peu d'autoroutes ici, donc en général nous sommes sur des petites routes plus ou moins bien entretenues (quand on a de la chance) ou sur des pistes en plus ou moins bon état (quand on en a moins)

Après ce détour nous sommes finalement arrivées à La Paloma où nous avons profité de la fin de la journée pour nous reposer, aller voir le phare et dîner.

Le lendemain nous sommes parties pour Cabo Polonio, après avoir roulé quelques kilomètres, nous devons laisser notre voiture pour prendre un camion 4x4, car le village se trouve dans un parc naturel/zone protégée où l'accès en voiture est très limité. Il y avait de la place sur le toit du camion, je vous laisse deviner qui a passé 1/2 heures à l'aller et pareil au retour à se taper le cul à chaque bosse et à crâmer ses jolis tibias (le coup de soleil sur le tibia, honnêment c'est assez douloureux) Cabo Polonio c'est juste magnifique, à part la plage et le phare il n'y a pas grand chose à faire mais c'est vraiment très agréable pour se reposer.

Uruguay---Buenos-Aires-2010-470.jpg Cela fait très village hippie avec ses maisonnettes dont certaines n'ont ni eau ni électrcité mais le village nous a beaucoup plu ! Nous avons ensuite continué jusqu'à la frontière brésilienne car nous ne voulions pas rester sur l'échec de l'aéroport. Et là de nouveau la galère : la voiture de location ne doit pas sortir du pays... Tant pis, nous faisons quand même tamponner nos passeports puis demi-tour vers Punta del Diablo. C'est un ancien village de pêcheurs entouré de dunes reconverti en "village vacances". Les logements sont de petites cabanes dans le style cabanes de pêcheurs très mignonnes. Nous faisons un petit tour dans le village avant de prendre possession de notre logement pour la nuit puis d'aller dîner non loin de la plage

Aujourd'hui (ou hier) nous avons visité l'intérieur des terres, et je peux vous dire qu'on a bien eu le temps de le voir: 50 km de piste sans aucune indication, à se demander si nous sommes dans la bonne direction et sur la bonne piste !! Nous avons (enfin) trouvé un panneau au bout de 25 km ! Nous avons ensuite éte voir el salto del penitente, un cascade à proximité de la ville de Minas. Pour y accéder nous avons pris le 1er chemin avec un panneau indiquant la cascade, erreur tactique : 8km de piste complètement défoncée et la peur de laisser un morceau de la voiture de location sur la route, par contre une vue exceptionnelle (nous avons appris plus tard qu'il s'agissait de la route panoramique). L'endroit est joli mais comme nous sommes en été il y a très peu d'eau. Nous en avons profité pour nous reposer á l'ombre d'une terrasse avant de rejoindre nos couchsurfers qui nous hébergent cette nuit. Un couple très sympa qui vit à Minas, petite ville un peu loin de tout où nous sommes finalement très surprises d'avoir trouvé un canapé !

Bon j'abrège car il est 2h du matin passée. Demain petit tour dans le coin puis retour à Montevideo

Repost 0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 20:48
Week-end à Piriapolis riche en... graisse ! J'ai la sensation que les uruguayens ne savent pas cuisiner autrement qu'avec du gras !
Nous avons pris la route sous un ciel couvert et sommes finalement arrivés en plein déluge, notre voiture a même pris l'eau, nos tapis de sol étaient trempés, c'est pour dire...
Le lendemain matin il y a pas mal de vent, certains s'étant couchés plus que tard, nous décidons de partir faire un tour (et accessoirement aller changer de l'argent) dans le centre de Piriapolis, c'est une petite ville balnéaire à 100km de la capitale, où les montevideanos viennent passer leur week-end quand le temps s'y prête.
Uruguay---Buenos-Aires-2010-273.jpg Arrêt ptit dej : des panqueques al dulce de leche, en 2 bouchées je sens le diabète se profiler à l'horizon tellement ils ont été généreux sur la dose de dulce de leche. Nous avons été voir la fontaine del toro, puis une copie d'une fontaine italienne sans grand intérêt.
De retour à la casita, les gens sont enfin debout et le dej se prépare. Au menu : du poisson (hourra !!!) frit dans de l'huile avec de l'ail et des herbes (moins hourra) accompagné de riz. En allant au supermarché j'ai compris la raison pour laquelle les uruguayens mangent si peu de fruits et légumes, le rayon ne donne vraiment pas envie ! les tomates par exemple (alors que nous sommes en été) sont vertes et dures, dans nos supermarchés à côté c'est de la super qualité !
Nous partons ensuite pour le pain de sucre et son zoo, puis la montagne san antonio pour sa vue sur la côte et enfin nous visitons les anciennes salles de bains du premier hôtel de la ville construit en 1905 qui accueillent maintenant des artisans
Après une petite sieste bien méritée, excellente soirée burger ! Je persiste à dire que le steak haché au barbecue c'est pas terrible mais bon... Nous sommes 9 : 2 françaises, 2 espagnols, 1 tchèque, 1 paraguayen et 3 uruguayens, chacun avec son accent c'est un peu la cacophonie.
Ce matin, nous avons voulu aller visiter el castillo de Piria. C'est la maison du fondateur de la ville de Piriapolis, mais c'était fermé pour cause de tournage de publicité. Josémaria, le paraguayen qui était avec nous a quand même tenté le tout pour le tout : "mais elles sont venues exprès de France pour la voir, ce n'est pas possible de la visiter juste un petit peu?" euh non. Bon tant pis
Direction le ptit dej, je teste les panqueques à la pomme, nettement moins sucré mais carrément plus gras !
Passage à la casita, pour récupérer nos sacs et embrasser Jorge et nous voilà parties direction Punta del Este, la lagune del sauce pour une petite balade, puis la fabrique de dulce de leche Lapataia, malheureusement transformée en parc d'attractions avec quad, balade à cheval, accrobranche, ménagerie et jeux pour les enfants.
Grand moment de solitude, la copilote s'est retrouvée avec une bestiole sur la carte. Ne voulant pas l'écraser, elle décide de la sortir par la fenêtre, c'était sans compter sur le fait que nous nous trouvions sur la voie rapide, bref plus de carte...
Après avoir tourné un peu en rond (ben oui forcément, sans carte c'est pas évident) nous sommes allées voir Casa Pueblo, très belle maison blanche abritant la collection permanente du peintre Carlos Paez Vilaro.
Uruguay---Buenos-Aires-2010-377.jpg
A l'entrée de Punta del Este, un office du tourisme nous permet de récupérer une carte et de localiser le camping. La ville n'est pas très belle, beaucoup de buildings très neufs, alors qu'il n'y en a aucun à Montevideo, elle parait une ville sans âme fréquentée par les jet-setteurs.
Ce soir, dîner dans un restaurant proche du camping, au menu :du poisson !! a la plancha !!! (hourra !) et des légumes (grand luxe ce soir)
Demain départ pour San José et La Paloma
Repost 0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 14:53
Avant de reprendre mon récit de voyage, je vous souhaite à tous une bonne année ! 2010 fut riche en émotions pour moi, de la perte de mon Ghibli le 1er janvier jusqu'à la dernière soirée Tartiflette/Wii, en passant par le plombier, Berlin, Madrid, le mariage de Khan, mon changement de poste, les déceptions mais aussi les liens forts qui se sont tissés avec des gens qui sont maintenant des amis...
Un petit message avant de prendre la route pour Piriapolis
 
Tout d'abord, le retour depuis Buenos Aires s'est bien passé, avant cela nous avons experimenté la laverie porteña; tu deposes tes affaires tu les recuperes 2 heures plus tard lavees et sechees. Par contre, il ne faut VRAIMENT pas avoir du linge delicat, ma jolie culotte rose et grise en a pris un coup...
Hier soir Gaby est venue nous recupérer au terminal de bus, elle avait zappé qu'elle avait une soirée avec sa boite, du coup nous avons diné avec Mamzelle Y pas très loin de son appartement; escalope milanese/salade pour ma part (un truc énorme qui rentrait à peine dans l'assiette) et chivito canadiense / frites pour Mamzelle Y; tranche de boeuf applati et grillé entre deux tranches de pain avec de la salade, des oignons, du bacon, du fromage et de la sauce. Honnêtement je l'aurais volontier essayé mais Godzilla a déjà du mal à suivre, on ne va pas non plus insister...
 
Aujourd'hui, petit dej dans une patisserie. Il faut savoir qu'ici on ne trouve que des gateaux secs et du jus de fruits coupé à l'eau et au sucre degueulasse, donc nous nous sommes fait plaisir avec une tarte au citron, du thé, un brownie et un submarino (du lait chaud avec du chocolat fondu dedans, ya plus qu'à touiller)
Uruguay---Buenos-Aires-2010-230.jpg
Nous avons ensuite été au musée d'art précolombien, où il y avait une expo sur les sculptures de l'alhambra !!!
Petit tour au musée J. Torres Garcia puis à la plus grande librairie/salon de thé de Montevideo, et le livre que je voulais n'est toujours pas sorti en format poche... Nous avons fait une halte au salon de thé, pour se détendre et regarder le plan de route, savourer une petite douceur en regardant les livres qui nous entouraient.
Uruguay---Buenos-Aires-2010-264.jpg
 
Petite balade dans la vieille ville où nous avons recupéré la voiture et la nous attendons les amis de Jorge pour bouger. La conduite a Montevideo est assez rock n roll même pour les copilotes ! Nous n'avons pas encore bien compris le code de la route, et puis les rues sont pratiquement toutes à sens unique, un vrai bonheur...
 
Nous partons pour Piriapolis, sur la cote Est, au programme encore pas mal de visites
 
L'exploit du jour : nous avons réussi à eviter le looooooooooooooong périple pédestre quotidien; on a pris un taxi
Repost 0
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 18:00

Hier (14 décembre) nous avons visité la réserve écologique de Buenos Aires, un peu décevant car il n'y avait pas grand chose à voir en fait, mais cela nous a permis de rencontrer une compatriote de passage pour la journée dans la ville. Elle nous a accompagnées dans notre looooooooong périple pédestre jusqu'à La Boca / Caminito, quartier très coloré de la capitale qui nous a beaucoup plu !


Uruguay---Buenos-Aires-2010-139.jpg Après un dej dans un boui-boui du coin (pour l'instant j'arrive à peu près à contenter Godzilla avec les légumes que je trouve dans les restau) nous prenons un taxi pour aller dans le quartier de San Telmo voir le marché. A noter que les chauffeurs de taxi donnent parfois l'impression de ne pas savoir où se trouve la destination... Le marché couvert de San Telmo est un joli batiment en métal et verre datant d'une époque incertaine pour moi ! Nous y faisons emplette de quelques souvernirs et nous continuons notre balade en marchant, puis en prenant la ligne A du métro (avec ses wagons en bois) et bien je peux vous assurer que la ligne A du métro de Buenos Aires aux heures de pointe n'a rien à envier à la ligne 13 du métro parisien un jour de grêve, c'était juste l'horreur. De mémoire j'ai rarement été aussi serrée dans le métro ! Mais à l'arrivée la récompense : une pause bien méritée au café de las violetas où là c'était juste l'orgie, nous avons demandé la traditionnelle pause thé/café/chocolat pour 2 et nous nous sommes retrouvées avec un plateau pouvant nourrir facilement 6 personnes !!!!!!! Vous vous doutez bien que nous avons fait l'impasse sur le dîner. Sur le chemin du retour nous avons rencontré un porteño qui nous a données quelques idées pour la journée d'aujourd'hui.

Aujourd´hui, nous avons commencé la journée par nous balader et aller visiter les plus vieilles églises de Buenos Aires : Santo Domingo et San Francisco; Puis nous sommes allées au jardin japonais en passant par le parc, petit îlot d'Asie dans cette ville latino. Cela nous a enchantées, nous y sommes restées un bon moment.

Uruguay---Buenos-Aires-2010-192.jpg

Puis ce fut le moment du loooooooooooooooong périple pédestre du jour (on a toujours un peu de mal à évaluer les distances) jusqu'au cimetiere de la Recoleta, sorte de Père Lachaise local puis le mal aux pieds commençant à se faire grandement sentir, nous avons renouvelé l'expérience taxi avec des indications claires et précises, aucun problème ! Nous sommes allées prendre une pause à la confiteria La Ideal, où nous avons regardé les danseurs de tango. Les dames sont bien habillées avec leurs jupes et leurs hauts talons. Elles s'assoient avec leurs éventails le long de la piste de danse à des tables et attendent que des cavaliers viennent les inviter. Et bien, tenez-vous bien, un monsieur (d'un certain âge) est venu m'inviter moi avec mon jean et mes baskets. J'ai commencé par refuser poliment en disant que je ne savais pas danser mais il a insisté. Sur la piste, j'avais juste l'impression que tout le monde regardait mes pieds et je me sentais au début comme un élephant dans un magasin de porcelaine ou un hipopotame bourré à la bière. Nous avons terminé la journée en se baladant dans les rues. Puis ce soir nous sommes allés dîner dans un restau avec nos hosts. Petit restau de quartier fort sympatique et délicieux.

Demain retour en Uruguay, il est minuit je vais me doucher (je pue grave) et me coucher

Repost 0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 09:25

Je profite de la connexion internet de nos hosts pour vous envoyer quelques nouvelles
La journée à Colonia fut très intense hier
Apres 2h30 de bus nous sommes arrivées au terminal où David etait venu nous attendre. Il nous a fait visiter la vieille ville, le phare et les micro-musées


Uruguay---Buenos-Aires-2010-049.jpg Nous avons ensuite fait un détour pour poser nos sacs chez lui, puis nous sommes allés a un concert du choeur et de l´orchestre d´Uruguay, ensuite il nous a fait gouter l´asado (je vous laisse regarder dans google à quoi cela ressemble)
Bref moi avec tout cela je pense que je vais finir par être malade...

Ce matin, nous avons pris le bateau pour Buenos Aires, arrivées sur place nous avons commencé par chercher un plan et ce ne fut pas une mince affaire ! Nous sommes allées voir la tour des anglais, la place san martin, calle de Florida (qui ressemble d'ailleurs beaucoup à la calle Arenal de Madrid ), nous avons mangé dans un boui-boui où j'ai pu enfin manger des légumes, un vrai bonheur !

Nous avons ensuite été à la plaza de mayo, là où se regroupaient les mères, épouses, filles, soeurs des disparus de la dictature pour manifester et demander qu'on leur rende les corps, très émouvant. Puis nous avons terminé al café Tortoni, un des plus vieux café de Buenos Aires (1858)


Uruguay---Buenos-Aires-2010-100.jpg
Ce soir nous avons dîné avec nos hosts : tarta de queso y jamon, une tarte a la tomate avec du fromage du jambon et des olives, delicioso !

22:28, mal aux épaules et coups de soleil dans le cou, une douche et au dodo !

Ma victoire du jour : j'ai trouvé comment mettre les accents sur un clavier espagnol !!!!

Repost 0
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 20:03
Nous sommes bien arrivées hier soir avec pas mal de retard (2heures)
Nous sommes parties de Paris avec 1h30 de retard, arrivée à 9h à Rio et là mauvais surprise, nous ne pouvons pas sortir de la zone de transit alors que nous nous étions renseignées, il y a quelques mois c'était possible. Nous avons donc attendu sagement dans une mini salle d'embarquement avec juste 2 pauvres magasins et un snack qui ne prenait que les reals en mode de paiement et aucun moyen de faire du change !!! De 9h à 18h30 (et oui nous avions 2heures de retard), ce fut long... 
Arrivée à presque 22H à Montevideo, Jorge était venu nous chercher, arrivée chez lui et là... L'appart' kitchissime avec des crucifix partout et une tapisserie de lion au mur du salon, j'ai mal aux yeux... Nous avons mangé un morceau, pascualina (tourte aux épinards et aux oeufs) et tarta de queso y jamon (tourte au jambon et au fromage, très bon mais costaud). Sa mère avait cuisiné pour 8 !
Nous sommes allés faire un tour dans un bar où va souvent Jorge, puis à une fête de Couchsurfing. Ce matin, le temps que tout le monde se lève, nous avons bougé vers 14h30 pour aller visiter la vieille ville et aller au mercado, anciennes halles à viandes afin de manger un barbecue : des morceaux de viande énormes et délicieux !!!!
Uruguay---Buenos-Aires-2010-015.jpg
Ensuite nous avons rejoint Gaby pour aller prendre le thé (à 19h) et gouter quelques spécialités à la confiture de lait, entre eux c'était tendu, mais bon... Nous nous sentions un peu comme les enfants d'un couple de divorcés, à savoir où allons nous dormir quand nous reviendrons à Montevideo...
Nous avons fini dans un bar mexicain avec Gaby, et là il est près de 1h nous allons dormir
Demain (dimanche 12) nous partons pour Colonia del Sacramento en fin de matinée et nous visiterons la ville dans l'après-midi.
Repost 0
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 19:50

Voilà, de retour de mon voyage sans ma valise perdue comme des milliers d'autres...

 

Que dire? J'ai juste adoré, et aller rendre visite à mon ami m'a juste fait un immense plaisir !

 

Durant mon séjour, j'ai envoyé des nouvelles du front latino à ma famille et quelques amis par mail environ tous les 2 jours.

 

Voici donc le récit (en plusieurs partie) du voyage de Pépette, Torponcio et Mamzelle Y aux pays des buveurs de maté.

Uruguay---Buenos-Aires-2010-132.jpg

Repost 0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 09:49

Demain soir c’est le grand départ que j’attends depuis des mois. Je pars visiter l’Uruguay et Buenos Aires. Je ne me rends pas bien compte encore, je pense que je réaliserai une fois que je serai à l’aéroport.

Evidement les galères de dernières minutes sont de la partie, Mamzelle Y qui se bloque le dos, la confirmation de la location de voiture qui tarde à arriver, les billets de bateau pour lesquelles nous n’avons  aucune confirmation… et surtout, hier le plombier m’a contactée (pour des broutilles, pas pour dire qu’il regrettait et qu’il m’aimait). Il faut que je me vide l’esprit avant de partir sinon ça va me pourrir mon voyage. Des idées ??

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 16:41

Je vais finir par croire que je manque cruellement de diplomatie, ou que mes amis prennent la mouche pour pas grand-chose ou que simplement je ne sais pas m’entourer.

 Il y a quelques jours, une connaissance m’a annoncée qu’elle était enceinte (et une encore aujourd’hui, ça pullule en ce moment), c’est très bien sauf qu’elle ne vit pas avec le père potentiel, qu’il la plaque tous les 4 matins pour la récupérer 2 jours plus tard. Je lui demande si elle a bien réfléchi, car là elle part quand même pour près de 20 ans. Et là tenez-vous bien, les hormones de la femme enceinte ont parlé : Qu’est ce que tu y connais toi de toute manière, à part tes voyages à la con t’es incapable de faire des projets pour autre chose (et de un), c’est tellement égoiste comme comportement tu ne penses qu’à toi (et de deux) et puis t’es même pas foutue de garder un mec (et de trois).

Je sais c’est débile et très mesquin surtout de la part de quelqu’un dont la situation n’a rien d’enviable. Mais le « t’es pas foute de garder un mec » ça m’a fait un mal !

Bref forcément la réponse graduée moi je ne connais pas. Je préfère ma liberté à ta vie merdique et étriquée, si tu espères garder ton blaireau en lui collant un chiard dans les bras je pense qu’il va vite prendre la poudre d’escampette pour ne jamais revenir et quand tu auras le bide déformé par l’accouchement, un cul comme un porte-avion (oui elle a toujours eu de quoi s’asseoir confortablement) et 20kg en trop on verra qui voudra encore de toi.

Sur ce j’ai raccroché, pleuré sur mon sort, sur le plombier, sur ma vie que je sens par moment foirée et depuis je déprime.

Je sens que le départ pour l’étranger jeudi est plus que bienvenu…

Repost 0

Dernières Humeurs